mardi 9 février 2010

Comment mesurer un penis (et l'ego d'un mâle)

Les Français seraient-ils les mieux membrés des Européens ? Une étude bruisse de nouveau sur le web. Plutôt que vous donner des chiffres précis au dixième de millimètre, je ne vais vous donner que ma vision personnelle des choses.

1/ Cette étude autodéclarative montre que les Français savent bien se vanter. Nous ne sommes pas des coqs pour rien.

2/ Je n'ai vraiment que très peu de fois eu plus de plaisir lorsque mon arme brusquait un fourreau habitué à une pointure en dessous. Lorsque ça force, c'est soit assez fantasmatique (fantasme du viol simulé détaillé ici), soit que la cyprine manque par absence d'envie, soit (et ça m'arrive souvent) l'envie d'un ultime impact ... la morsure du glaive (voir ici).

3/ Les femmes qui se prononcent sur le sujet sans tenter de flatter l'ego masculin veulent dans l'ordre, une queue bien ferme, une queue endurante, une tendre et puissante plutôt que brusque, une qui se relève rapidement et plusieurs fois, une belle queue, une queue et des bourses lisses ... et souvent en dernier lieu, une queue de taille normale.

4/ Une taille minimale est requise lorsque l'acte mécanique prime sur tout le reste. Le vagin se dilate, il épouse donc au plus juste les contours de la queue qui le déflore. On trouve sur le web une bien faible quantité de femmes qui réclament une grosse queue ... Peut être faudrait-il les accompagner dans une découverte de leur clitoris et de leur point G ..??..

5/ Lorsqu'on est en trio (H+F+H), il vaut mieux avoir deux queues de taille similaire, sinon, celui qui est plus court/fin et l'amante seront bien en peine de s'assembler harmonieusement. J'ai eu à gérer cette situation une fois, où le valet s'est avéré être un peu plus court que son ego (et que moi). Il a été assez vexé, et ce trio assez étrange et peu ... pénétrant.

6/ Une queue trop imposante peu vous jouer des tours ... "Non, je ne peux pas te tendre mes fesses. Avec ton engin, j'aurais trop mal"

Et pour clore, un peu d'humour.

Ce sont deux copains qui discutent dans un bar. Ils sont en train de se vanter sur leur propre anatomie. Ainsi l'un des deux dit:
- Je ne l'ai jamais mesurée, mais je sais que ma bite est plus longue que la queue d'un chat
L'autre évidemment ne le crois pas, et comme il demande à voir, un pari est fait. Le barman, qui sert d'arbitre, va chercher une règle, et commence par mesurer la queue du chat du bar. Ensuite, le barman, s'acquitte de la deuxième obligation en allant mesurer l'autre queue. Et là le vantard dit:
- Hop hop hop! A partir d'où est-ce que tu as mesuré la queue de ton chat ?
Le barman répond :
- à partir de son trou du cul.
- Bien, répond le vantard. Alors fais-moi la même faveur s'il te plaît

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...