mardi 3 août 2010

Pourquoi les femmes aiment la levrette

Tellement de femmes annoncent préférer la levrette que ça m'a donné l'idée de creuser pourquoi une telle majorité se prononce pour cette position contre nature et peu à même de procurer à plaisir à une femme.

Tout d'abord, il faut peut être revenir à un fondamental biologique. Les mammifères, sauf l'exception de l'humain, baisent en levrette. Donc, la levrette renvoie à l'animal qui est en nous. La femme prude refusera parce que ça renvoie à cette bestialité. La femme actuelle fantasme ... et ce fantasme semble passer par libérer ce coté animal. Si contre nature ou retour à la nature ?

Contre nature, parce que la levrette, c'est la position qui ne stimule pas le clitoris par excellence. Une femme peinera à jouir en levrette s'il n'y a que ça ... Ajoutez vos doigts sur l'orchidée et ce sera divin ... Pointez votre dard suffisamment profond, jusqu'à la porte de la caverne suivante, et ce sera le deep shot diabolique (délices sublimes à deux dont je parlerai une fois prochaine).

Celles qui en parlent ne savent pas trop pourquoi elle préfèrent la levrette, mais adorent être dominées. Une domination soft, mais une domination de jardinier sur la fleur ... une domination de l'actif sur la passive. Une domination qui est source d'orgasme ... le plaisir commence par le désir ...

D'autres savent que c'est celle qui flattent l'ego du mâle et sont source de tous les fantasmes masculin. Tout commence par un panorama complet sur une orchidée offerte, des fois encore humides de nectars sensuels. Timide ou pas, la femme se dévergonde, en tournant le dos à ce spectacle. Moins impliquant que le miroir (pour le miroir, voir ici), c'est pour l'orchidée s'offrir en spectacle sans le coté cru d'être obligée d'y assister (pas loin du fantasme des yeux bandés, voir ici). L'homme subjugué, à deux doigts de son fantasme récurent de sodomie, jouit avec puissance et animalité qui comble en retour les femmes.

Et vous, s'il n'y en avait qu'une, quelle position préférez-vous ? Quelle position inscririez vous dans une fiche descriptive d'un site de rencontre ?

33 commentaires:

  1. Pour ma part, je placerais la levrette (que ce soit debout, penchée sur mur ou à quatre pattes) en ex-æquo avec l'andromaque (dans un lit, sur une chaise, etc.) Je suis incapable d'en préférer une à l'autre. Tout dépend du moment, du contexte, et surtout, des envies des deux.

    RépondreSupprimer
  2. @Captain :

    Alors je suis complètement d'accord sur la position "andromaque" qui permet de stimuler très jouissivement, par basculement du bassin de la femme autour de l'axe ferme et vertical que propose l'homme ce fameux clitoris ...

    Mais je n'ai jamais vraiment pu discerner un embryon de consensus autour de cette position.

    Peut être est ce que parce que les hommes se sentent inutiles ou fragiles dans cette position ? Leur mission, s'ils l'acceptent, est de rester ferme et vaillant dans la durée, et d'affairer leurs mains en support aux oscillations de la femme, ou en caresses là où le regard s'accroche (hanches, nombril, seins, lèvres, ...).

    Les femmes aiment elles les positions qui ne flattent pas l'ego des hommes ?

    Ed

    RépondreSupprimer
  3. J'adore la levrette parce que j'échappe au regard de l'homme qui veut savoir si je jouis, qui m'épie, qui me dérange dans ce que je vis, qui veut pénétrer mon intimité mentale, non-satisfait de la physique. J'aime la levrette, parce que j'y ai la paix, que je peux me concentrer sur mes sensations à moi et que je suis certaine qu'il prend son pied aussi, sans avoir à m'en occuper. J'aime la levrette parce que c'est intense, parce que je peux bouger. Je n'y vois aucune espèce de soumission, mais c'est probablement bien différent d'une femme à l'autre.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne vais pas parler au nom des femmes; je n'oserais faire de mon cas une généralité. Je peux simplement dire que je ne me sens pas supérieure à un homme en andromaque. Et je n'aime pas forcément que l'égo de l'homme ne soit pas flatté. Je serais même pour l'inverse.
    Bien plus que les sensations que je trouve divines, j'ai l'impression de pouvoir faire plus de bien à l'homme dans cette position qu'en levrette, par exemple (puisque je ne suis pas passive). Ce que je trouve important dans une relation, chercher à faire du bien à l'autre avant de penser à son propre plaisir.

    Je me souviens que mon ex m'ait dit aimer cette position parce que "le mouvement de tes seins quand tu bouges sur moi, c'est merveilleux". Peut-être que les hommes aiment cette occasion de "mater" ?

    Comme vous le dites, les mains de l'homme sont importantes dans cette position, je pense que je n'aimerais pas l'andromaque si l'homme faisait "l'étoile de mer" et était complètement passif. Son regard, ses gestes, ses caresses, la manières dont ses mains agrippent les hanches, ses baisers sont des éléments indispensables à mon sens.
    Si l'homme était inactif, j'aurais l'impression de m'empaler sur un jouet sexuel et il aurait raison de se trouver inutile.

    RépondreSupprimer
  5. @Captain :

    En effet, ce n'est pas l'étoile de mer que j'imaginais ... Mais si j'en crois les confidences que j'ai recueillies sur l'oreiller, les hommes sont biens maladroits dans cette position ...

    J'ai eu une amante qui ne pouvais jouir que dans cette position ... Elle avait besoin de mon regard, de ma hampe dans sa fleur, de maîtriser son rythme, et de mon doigts sur son clitoris (le pouce, car la torsion du poignet tient de longues minutes).

    Ed

    RépondreSupprimer
  6. @Une femme libre :

    En effet, ce que vous y conjuguez, ce n'est pas une soumission, ni une offrande, mais une recherche souveraine et affranchie de toute entrave, du plaisir le plus intense pour vous ...

    Tout en sachant que lui est au mieux dans son coin.

    C'est marrant, dans les entraves, je lis dans vos mots que vous y placez le regard pénétrant de certains de vos amants ...

    Ed

    RépondreSupprimer
  7. Héhé, c'est vrai que vous comprenez bien les femmes et qu'on a pas besoin de vous expliquer longtemps! Exact, le regard insistant d'un amant pendant qu'il me pénètre me refroidit. Pourquoi n'est-il pas en train de se laisser aller et de profiter du moment présent et des sensations agréables qui devraient l'envahir au lieu de me scruter moi et mes moindres réactions? Ça m'énerve! ;o)

    RépondreSupprimer
  8. Après tant et tant d'années des nobles exercices de l'amour, je confirme que la dite position est bien celle qui me procure les plus exaltantes sensations......

    RépondreSupprimer
  9. @Lily :

    Il faut donc l'inscrire comme dessert 365 fois en 2011 ...

    Ed

    RépondreSupprimer
  10. Ha je ne sais pas par quel hasard j'ai atterri sur ton blog mais je sens que... Je vais vraiment l'aimer ! :D

    RépondreSupprimer
  11. @Yellow SX :

    Bienvenue chez vous.

    Ed

    RépondreSupprimer
  12. C'est curieux, personnellement, je jouis "physiquement" mieux dans la levrette que dans tout autre position. le plaisir cérébral (que vous avez décrit) est un plus, mais c'est avant tout l'orgasme qui est le plus fort dans cette position. Mes orgasmes clitoridiens sont délicieux mais ils ne sont jamais aussi intenses que mes orgasmes vaginaux. Je suppose que je ne suis pas la seule et que si beaucoup de femmes aiment la levrette c'est peut-être une position plus naturelle que vous ne l'imaginez...

    RépondreSupprimer
  13. @La Parisienne :

    Chacune a sa perception. La position est favorable pour accéder à l'orgasme, pour celles qui y sont sensibles ...

    Celles qui formulent des raisons "physiques,physiologiques" permettant l'accès à l'orgasme verbalisent "C'est comme ça que je te sens le mieux".

    Ed

    RépondreSupprimer
  14. La levrette est une position délicieuse car elle permet une pénétration maximum...de plus la femme ressent mieux la pénétration...ça glisse et c'est une explosion quand j'éjacule ....

    RépondreSupprimer
  15. Très belle analyse de la levrette :)

    Pour répondre à la question lancée en fin d'article, il existe pour moi deux positions fétiches. La levrette qui est pour moi incroyablement excitante (en partie car mes partenaires en sont très friands) et celle qui me procure le plus de sensations: un missionnaire, mes jambes relevées de façon à ce que mes pieds effleurent ses fesses...

    Félicitations pour ce superbe blog que j'ai découvert il y a peu. L'exploration des archives promet d'être aussi longue qu'excitante

    RépondreSupprimer
  16. @Maya :

    Bienvenue et bonne lecture. Merci de ce commentaire, vos autres écrits seront les bienvenus.

    J'ai une amante qui cumule les deux ... en relevant les pieds lorsque je suis derrière elle, à effleurer (ou plus) mes fesses de ses talons.

    Ed

    RépondreSupprimer
  17. Pourquoi j'aime la levrette ??? Parce que c'est bon !!!

    RépondreSupprimer
  18. Ed, excuse moi si je me suis servie de ton blog, mais ce sujet m'a inspirée, et comme je ne voulais pas faire trop long sur ton blog, j'ai continué sur le mien !!!

    RépondreSupprimer
  19. @Kay :

    You're welcome. Ce blog est loin d'être copyright ou sacralisé. S'il peut être source d'inspirations, comme je m'inspire aussi d'autres écrits, je prends ça comme un compliment.

    Je vais aller lire ce que vous avez commis sur le sujet.

    Ed

    RépondreSupprimer
  20. L'Homme n'est pas le seul mammifère à pratiquer, le coït ventro-ventral (l'amour face à face, il y a aussi certaines espéces de singes comme le bonobo.

    RépondreSupprimer
  21. dans certaine de mes lectures la position en levrettre remonte à des milliers d'années, celà a été les premières relations sexuels de l'homme... La levrette fais que tu peu t'enfoncer dans Madame plus profondément. L'homme en prenant de la matuité avec les millénaires a donner plus d'extravageances à ces ébats. Denos jours tout est permis dans toutes les positions se prètant à une pénétration parfois plus mistique dans le sens de l'allégoties que dans l'acte lui même.
    Seulement mes propres intimitées commence par une dominatio0n de Madame et celà est, pour moi un sensation de pouvoir mieux l'adorer, après une bonne fessée j'ai les sens en effervessances. Seilement je ne peus m'exprimer que dans une relation à plus long terme et souvent je reste sur mon appétie, si la femme pouvais être au départ Dominatrice je me plierais à toutes leurs exgigeances, rien n'est plus affriolant d'être soumis au pieds d'une femme...

    RépondreSupprimer
  22. Plaisir qu'il m'a fallu apprivoiser en ce qui me concerne... http://leschroniquesdeclaire.blogspot.com/2010/03/plaisir-plaisir-la-levrette.html

    RépondreSupprimer
  23. @Claire :

    Belle analyse en effet. J'ai reçu je ne sais combien de réponses sur ce message, par les commentaires ou par email, en me jugeant assez présomptueux de lancer un titre aussi direct.

    Comme si un homme savait pourquoi et comment les femmes aiment faire l'amour, toutes les femmes.

    A ça, au fur et à mesure, je note que la totalité des femmes ne savent pas bien pourquoi non plus, des fois le comment, mais jamais vraiment bien le pourquoi.

    Et c'est là que c'est assez magique, parce que quand ont ne sait pas pourquoi et qu'on arrive à ce fameux "lâcher prise" que se produisent ses explosions orgasmiques sans pareil.


    Ed

    RépondreSupprimer
  24. @Ed... oui et ce lacher prise est complexe je trouve avec la levrette.... mais c'est tellement bon... alors... tant pis... pourquoi pas... que diable.. au diable... ouiiiiii :)

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour, les femmes aiment la levrette car elles n'ont pas à subir le regard torve d'un mari ou d'un amant qui jouit et elles peuvent fantasmer tranquillement sur l'homme de leurs rêves :-)

    RépondreSupprimer
  26. Moi j'aime la levrette car l'homme que j'aime est si laid, adipeux et menteur que je ne veux sentir que son petit membre qui me chatouille sympathiquement sans plus.
    Il s'appelle Francois et vient me rejoindre la nuit en scooter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme,
      j'ai lu attentivement votre message au sujet de la levrette, pourquoi vous aimez un homme laid, adipeux et menteur, j'ai du mal à suivre.
      Georges

      Supprimer
  27. Superbe article Ed. On sent une vraie maîtrise du sujet et je partage avec beaucoup de plaisir vos pensées. C'est agréable et surprenant de voir un homme connaître à ce point nos différents plaisirs ^^
    Je me souviens d'une nuit particulièrement suave, où j'ai eu le plaisir de pratiquer cette position face à un grand miroir. .. La vue de ma croupe bien relevée et assaillie m'a fait atteindre lorgasme en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ... d'ailleurs j'en parle aussi sur mon blog, Ed, si le coeur vous en dit : http://petites-confidences.com/comment-faire-lamour/les-positions-sexuelles/la-levrette/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kathy :

      Je suis allé lire avec plaisir votre article que je trouve tout aussi complet ... mais j'y mettrais volontiers 2 compléments :
      - La position sexuelle qui stimule le mieux le point G se fait avec les doigts, et peu déchirer le silence d'un orgasme en 30 secondes chrono (pour qui connait le corps de LA femme) ;
      - Le contact visuel se fait avec le cou qui se tourne et le regard en coin, rien de plus sensuel à mon goût.

      Ed

      Supprimer
    2. Vous avez raison Ed, il est vrai que la main de l'homme reste un outil merveilleux avec un peu d'expérience. Quant à la vision en coin, pendant la levrette, elle reste effectivement existante.

      Avec un léger décalage du bassin et un peu de souplesse, le regard peu même devenir plus frontal, plus soutenu.

      Mais le miroir permet de se voir entièrement prise par son homme et c'est un sentiment qui n'a pas de pareil. C'est l'opportunité d'être à la fois actrice et voyeuse... Pour un homme la vue des fesses est déjà excitante, le miroir n'offre que le visage de sa "victime". Mais pour la personne soumise, c'est l'occasion de se voir possédée, c'est renversant et c'est une histoire de goût ^^

      Merci d'avoir publié mon commentaire

      Kat

      Supprimer
    3. @Kathy :

      Ca fait bien longtemps que j'ai libéré les commentaires qui sont publiés automatiquement.

      Sentez vous libre d'aller commenter les autres articles de votre choix en laissant bien un petit lien vers vos petites confidences.

      Ed

      Supprimer
  28. Bonjour,
    La position de la levrette peut être magique pour certaines femmes dont je fais partie.

    J'ai rencontré un homme dans une soirée, chez une amie, nous avons beaucoup discuté, il était courtois, discret, et très (trop ?) charmant.
    Là il m’est arrivé quelque chose que je n’aurais pas soupçonné venant de moi qui suis timide et sérieuse, mais ma vie est devenue un rêve, je n’ai jamais trahi mon mari en 20 ans, sauf pour les 3 mois qui ont suivi et que j’aurais poursuivi si je n’avais pas eu peur de quitter l’homme que j’aime. Il y avait en lui quelque chose d’envoûtant et de dominant qui était irrésistible.
    Il m’a écrit de délicieux textes érotiques m’annonçant ce qu’il projetait de faire avec moi, et peut-être que le fantasme aidant, le plaisir en a été décuplé…

    Il avais pris l'habitude, après quelques délicieux cunnilingus, de me jeter sur le lit ou le canapé, quelque chose de non douloureux pour mes tibias et je l'en remercie.
    Puis il me possédait bestialement en maltraitant mes fesses pourtant adorables (là c'est moi qui le dis) et je sentait son membre s'enfoncer en moi jusqu'à marteler mon ventre. Je pouvais glisser ma main entre le lit et mon ventre et le sentir titiller mes doigts.
    Je devenais incontrôlable et je crois que je poussais toutes sortes de cris tellement la jouissance était puissante.
    Ses mots parfois (souvent) dominants ajoutaient une puissance que je n'ai jamais plus atteinte...
    Aujourd’hui je demande pardon à mes témoins et m’oblige à le raconter pour démythifier. Mais qui aurait résisté ?
    Mais encore oui ! la levrette peut être affolante…
    Merci pour votre écoute

    Julie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Julie :

      C'est un point important que vous soulevez ... on n'est confronté à de nouvelles expériences (ici réussies de manière flamboyante), que en arpentant de nouveaux chemins ... que ce soit en tenant la main d'un(e) nouvel(le) amant(e), en ouvrant de nouvelles portes, en se laissant aller à l'autre sans retenue, ...

      Ed

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...