vendredi 3 décembre 2010

Il veut bien me lécher la chatte, mais pas partager une brosse à dents

"Tu comprends, je le trompe parce qu'il ne veut pas partager sa brosse à dent. Il veut bien une bonne pipe, me faire le cul ou me lécher la chatte, mais pas partager une brosse à dents. C'est quoi notre histoire ? On baise mais on n'est pas intimes ? Il est simple visiteur ? Je ne lui demande pas de me laisser le regarder changer une roue ou faire pipi, dans les deux cas, ce serait blesser son ego de mâle en 'détresse'. Mais ne pas partager une brosse à dent, c'est le refus de l'intimité. C'est quoi la suite ... il refusera de partager une orange avec moi, il me demandera de laver la salle de bain pour qu'il y rentre sans trace de moi, et voudra bien me voir en string, mais ne jamais croiser le bac à linge sale ?"

Parmi les symptômes de l'intimité d'un couple, il y a ce qu'il se passe dans la salle de bain. Quand on est amant, on croise quelques salles de bains, toujours très à l'image de ceux qui y vivent.

Certaines salles de bains, dans les couples en construction, qui vivent séparés, sont très étonnantes. On y trouve tout d'un couple qui n'est pas un couple. Pas de serviettes ou peignoirs en double, pas de double brosse à dents, pas de rasoir et de mousse à raser (ben oui, je visite des salles de bains féminines).

La salle de bain, c'est le témoin le plus fort de l'intimité d'un couple. Refuser de partager une brosse à dents, d'y poser sa propre brosse à dents, voire ne pas avoir l'initiative d'y laisser une brosse à dents (un parfum et un rasoir), c'est pour un homme somme toute assez banal comme geste. Pour une femme, c'est un acte manqué, et ça signifie le refus de s'investir, le refus d'être autrement que "de passage".

13 commentaires:

  1. On dit souvent qu'un couple est vraiment intime lorsqu'on autorise l'autre à faire sa lessive...

    RépondreSupprimer
  2. @Palaume :

    Est ce là la dernière armure avant d'être tout nu ?

    Ed

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai le droit de laisser un double de mes affaires de toilette chez mon amant régulier, et je lui en suis très très reconnaissante... Ça laisse un peu de place à la spontanéité. Et pourtant il n'y a pas vraiment d'intimité de couple.

    RépondreSupprimer
  4. @Maxine :

    En effet, ça évite les biais, les gênes ... Même si ce n'est pas de l'intimité, ce n'est pas un "je ne laisse pas de trace parce que c'est peut être fini demain".

    Ed

    RépondreSupprimer
  5. Partager sa brosse à dents, je trouve ça dégoûtant et mon dentiste serait d'accord avec moi!

    RépondreSupprimer
  6. @Une femme libre :

    Ne me faites pas croire que vous n'avez jamais en bouche ce que votre dentiste vous déconseillerait ...

    Ed

    RépondreSupprimer
  7. Je rejoins la femme libre. C'est comme me montrer nue durant nos ébats, pas de problème. Mais qu'il me voit nue sous la douche, c'est une autre histoire. C'est psychologique, faut pas chercher ^^

    RépondreSupprimer
  8. bien d'accord sur l'analyse : ce qui se passe dans la salle de bains en dit long sur l'intimité du couple. Maintenant sur l'aspect concret du partage de la brosse à dent : entre ma douce et moi, c'est non. Chacun la sienne et les caries seront bien gardées.

    RépondreSupprimer
  9. Pour moi c'est l'inverse, je suis du genre à laisser des traces, parce que ça ne le dérange pas, mais j'ai du mal à accepter que lui en laisse. C'est une protection. Quand ce sera fini je n'aurai que mes souvenirs, si j'avais des éléments palpables ça rendrait la séparation plus douloureuse. C'est nul, mais je préfère penser ainsi. Carpe Diem.

    RépondreSupprimer
  10. @Femme en Chair et en Papier :

    C'est une attitude de mâle dominant que vous avez, à laisser ostensiblement votre odeur sur votre territoire et à ne pas tolérer que les membres de votre meute en laissent.

    Seriez vous louve, tigresse ?

    Ed

    RépondreSupprimer
  11. @Ingrid :

    La réelle intimité, c'est bien celle là, de se montrer sans fard ...

    L'intimité, c'est plus une histoire de confiance en soi et en l'autre que de vivre sous la même couette.

    Ed

    RépondreSupprimer
  12. A la lecture de certains articles j'ai eu la même réflexion que vous : je suis un mâle dominant. C'est assez troublant.

    RépondreSupprimer
  13. @Femme en chair et en papier :

    C'est troublant de le diagnostiquer ?

    Ed

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...