vendredi 11 juin 2010

Quand le fantasme du trio part en vrille

J'ai offert un amant (scénario du trio) à mes amantes les plus demandeuses ou les plus ouvertes à ce fantasme.

Si dans la majorité des cas, l'ambiance peut se prêter à quelques heures magiques pour la belle, il y a eu malheureusement quelques indélicats, frêles ou cas très particuliers ...

1) Les indélicats :
Généralement pique assiette, ils avancent la queue dans la main. Ils se servent sans offrir, se font caresser sans jouer de leurs mains, enfournent et ramonent sans embrasser ou lécher. Une fois leur mission remplie (éjaculer bruyamment), il lâchent un "t'as aimé, chérie", ou se lèvent pour aller aux toilettes, ignorant le duo d'amants qui l'avait invité, la belle et son plaisir qu'elle rêvait de conjuguer au masculin pluriel.

2) Les frêles / fantasmeurs :
C'est une vaste catégorie. Ils sont hauts en couleur dans le virtuel, mais dans le réel, rien à voir. Les fantasmeurs ne passent jamais au réels. Ils se complaisent dans l'épistolaire, mais n'arrivent jamais à franchir le pas. Et quand vous les coincez dans un planning adapté à toutes les excuses qu'ils produisent, il y a une panne de métro ou un grand mère qui meurt ...

3) Les frêles / bande-mou :

Dans le même ordre, les jeunes sont frêles et souvent impressionnés. Leur petit organe n'obéit pas comme devant une vidéo porno. La réalisation d'un fantasme, c'est pas comme avec une femme qu'ont connaît sur le bout des ... doigts. Nouvelles courbes, scénarisation, deux coqs dans la basse cour. Tout est propice à vivre sereinement ce moment unique à trois. Champagne, dentelle, belle femme très torride et sans tabou. Mais voilà, le jeune frêle se prend les pieds dans le tapis comme dans un dessin animé : il n'arrive pas en délacer ses chaussures, il tombe du lit en faisant choir la table de chevet, il est obligé de retourner à l'autre bout de la pièce en pleins ébats pour aller chercher un préservatif dans sa veste, quand il enfile le latex, sa queue perd de sa vigueur et ne retrouve jamais sa forme ... et il repart en se confondant en excuses, la queue entre les jambes ...

4) Les cas particuliers :
Le fantasme du trio, c'est le fantasme le plus couru chez les hommes. Même en prenant des précautions, on tombe de temps en temps sur des cas très ... spéciaux :
- Celui qui vient avec des accessoires : menottes ou escarpins pour la dame (ça c'est encore un peu rigolo pour cumuler les fantasmes), préservatifs aux goûts variés (très égocentrique), voire cravache et selle pour tenter de chevaucher la belle (il a dû fantasmer longtemps au fond de son lit pour imaginer convertir un trio en chevauchée).
- Celui qui veut mettre son ambiance. Il arrive avec son iPod ou une bougie, et pense avoir tout rendu plus torride avec son maigre accessoire ;
- Celui qui vient avec appareil photo (souvenirs pour ses potes de bar).

Voilà quelques cas (certains cumulent) de troisièmes hommes qui font partir le scénario du trio en vrille. Certains ne passent même pas la porte (avec leur selle de cheval), certain pensaient avoir une pine de cheval alors qu'ils sont plus de la trempe d'un jockey que d'un étalon.

Un trio, c'est un cadeau. Et le cadeau (ici un troisième homme), doit se comporter en cadeau et procurer du plaisir pour que la belle vive son fantasme ... pour la belle dont c'est la fête des sens

12 commentaires:

  1. En flots de vérité... J'analyse mieux pourquoi nous avons tant de mal à troiuver la perle rare mon homme et moi... L'homme seul pour trio de "qualité" serait-il devenu un GRAAL ? Bellehot

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique conclusion !
    J'ai adoré tes descriptions des différents cas... Spécialement celui qui vient avec son appareil photo ! Extra-ordinaire !!!

    RépondreSupprimer
  3. @Bellehot :

    En effet, les mâles qui chassent le couple sont souvent des vases ébréchés ... quelques beaux calices à délices, mais très difficile à dénicher.

    Ed

    RépondreSupprimer
  4. @Les filles pensent que :

    En effet, à part le candaulisme dont je ne suis pas adepte, pour quelle autre raison je laisserai venir un autre bourdon butiner en même temps que moi, si ce n'est pour le plaisir de la fleur ?

    Ed

    RépondreSupprimer
  5. L'Insoumise14 juin 2010 à 10:16

    Votre article, en ce qui me concerne, aurait tendance à refroidir mes ardeurs...
    Vous devriez y joindre une annexe permettant de trouver le complice idéal....sourires

    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  6. @L'insoumise :

    Mode d'emploi pour trouver le complice idéal pour un trio Couple + Homme :
    - Écrire une annonce ne mots choisis
    - Entretenir une correspondance pour déterminer si le correspondant vient dans ce fantasme avec envie d'offrir et surtout pour éconduire les amants pressés qui n'ont souvent rien à offrir
    - Scénariser pour que l'adrénaline soutienne le désir
    - Préparer l'entrée ... et la sortie pour que le couple puisse se préparer et se ressouder après le trio

    Ed

    RépondreSupprimer
  7. "j'ai offert un amant à mon amante", cela soulève un de mes fantames bien enfoui : offrir un amant à mon amant ... il est des jeux qu'il laisse entrevoir ce désir partagé mais de là à le mettre en oeuvre, je n'ai pas franchi le pas !

    RépondreSupprimer
  8. @Lou :

    C'est un fantasme souvent formulé par des amantes très friponnes, en recherches d'énergies conjuguées, disons, plus proche de l'alignement de deux dards pointant toute leur puissance dans le creux intime de l'orchidée ...

    Jamais de passage à l'acte non plus : voir l'article sur le mur bi :
    http://fantasmes-singuliers.blogspot.com/2010/02/confidences-bisexualite-le-mur-bi.html

    Ed

    RépondreSupprimer
  9. Des textes magnifiques, de jolies photos, votre blog nous a enchanté. En ce qui nous concerne, nous avons trouvé la perle rare. Pas facile de se libéré car marié, mais nos moments initmes à trois n'en sont que plus délicieux...
    Tentations...

    RépondreSupprimer
  10. @tentations :

    Félicitations.

    Et je suis d'accord avec vous, la rareté est le terreau de l'exceptionnel.

    Ed

    RépondreSupprimer
  11. bien d'accord avec votre conclusion du cadeau offert à recompenser comme il se doit.

    J'aime beaucoup la photo où la femme a l'air de la brave secrétaire qui n'a pas encore réalisée ce qu'il lui arrive;

    RépondreSupprimer
  12. @Soumise N. :

    En effet, elle fait comme si ce n'était pas ce qu'elle avait commandé au père noël ...

    Ed

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...